Les chats seraient capables de détecter un cancer !

28 Déc 2016 by

Partagez cet article !
  • 20
  •  
  •  
  •  
  •  
    20
    Partages

 

Les chercheurs connaissent déjà les talents des chiens pour détecter les maladies chez leur propriétaire comme l’épilepsie dont ils sont les seuls capables de prévenir les attaques. Ils savent aussi détecter un cancer chez leur maitre.
Mais les chats ? Sont-ils eux aussi sensibles aux changements de santé chez leur maitre ? Il semble que oui.


Une sexagénaire, Sue McKenzie, habitant dans le Lincolnshire au Royaume-Uni, a constaté un jour que son chat, Tom, appuyait sans cesse sur son cou en miaulant.
Elle a d’abord cru à un trouble du comportement chez son chat qu’elle a montré au vétérinaire. Celui-ci lui a confirmé que son chat se porte à merveille et a conclu : “Il veut vous dire quelque chose”.
Quelque temps plus tard, Sue McKenzie a senti une boule sur son cou et a compris ce que Tom voulait lui dire. Le médecin lui a confirmé qu’elle avait un cancer. Grâce à Tom, elle a pu commencer les soins à un stade précoce de la maladie et a ainsi plus de chance de la vaincre.


Elle n’est pas la seule à être sauvée par son chat. Stéphanie Doody, 55 ans, s’est aperçue que ses trois chats, Rennie, Dinky et Jaffy la suivaient partout et s’asseyaient sur son abdomen, sans qu’elle comprenne la cause de leur comportement étrange.
Elle n’avait pas de symptômes de maladie mais, intriguée, elle en parla à son médecin. Celui-ci diagnostiqua un cancer appendiculaire, cancer très rare qui ne causant pas de symptômes, est généralement découvert trop tard.


Wendy Humphreys, 52 ans, a également été sauvée par sa chatte, Fidge, 10 mois.
Petite chatte noir et blanc, Fidge a alerté sa maitresse en sautant sur son sein droit à de nombreuses reprises. Wendy a alors pris rendez-vous avec son médecin et subi des analyses qui ont détecté une tumeur au sein de la taille d’un pois.   Wendy Humphreys a déclaré à la presse, à propos de Fidge : “Elle m’a sauvé la vie. Je n’en doute pas. On m’a dit que si la tumeur n’avait pas été diagnostiquée, j’aurais pu mourir..Je suis la seule femme de la famille à avoir un cancer du sein. Je suis si heureuse d’avoir Fidge avec moi.”

 

LIRE LA SUITE


Partagez cet article !
  • 20
  •  
  •  
  •  
  •  
    20
    Partages
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *