Comment serait notre vie sans pétrole?

22 Déc 2016 by

Partagez cet article !
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages

J’ai lu que selon les estimations du Conseil mondial de l’énergie, les réserves de pétrole dans le monde ont un potentiel de 56 ans et les réserves de gaz de 55 ans. La part des énergies nouvelles, elles, dans la production mondiale d’énergie n’excède pas les 5 %.

Je me suis alors demandée à quoi ressemblera notre vie quand il n’y aura plus de pétrole.

Voici une liste que j’ai trouvée sur le site de Autarcies.com :

Les surprises qui nous attendent après le pétrole
Le chaud effroi !
(Une liste non limitative dressée par Geispe)

L’après pétrole est le défi le plus important auquel l’humanité n’a jamais eu à faire face. La civilisation moderne nous a habitués à la consommation facile de confort et de biens matériels… Tous les acquis du 20ème siècle ont été mis en oeuvre grâce aux découvertes scientifiques et technologiques modernes… Toutefois, nous avons allègrement  » oublié  » que toutes ces réalisations de masse sont devenues possibles grâce à une énergie facile d’utilisation, massivement et facilement disponible, donc pas chère… Nous avons fermé les yeux sur la question de savoir si ce pays de cocagne pouvait être perpétué indéfiniment…

Activités : 
Elles seront pour tous très nombreuses et diversifiées… la notion de travail rémunéré devrait spontanément disparaître. Au début il s’agira pour chacun de faire de son mieux pour que nous puissions tous survivre et par la suite ce qui était une nécessité pendant un temps devrait se transformer en une motivation toute naturelle, une envie de créer et faire fonctionner une société où tout le monde puisse vivre en parfaite harmonie.

Agriculture : Les rendements ont été multipliés grâce aux machines modernes et surtout grâce aux engrais et traitements chimiques… 1 tonne d’engrais nécessite de consommer 3 tonnes de pétrole. Ce ne sera plus possible ! Nous allons devoir revenir à une agriculture plus en phase avec le cycle des saisons, le respect de la nature et de ses règles, l’utilisation de moyens naturels et la production de petites quantités réalisées au plus près de la consommation.

Chauffage : Electricité, gaz, bois coupé et acheminé à profusion avec des outils modernes… tout cela s’arrête. Dans chaque village et pour éviter le syndrome de l’île de Pâque, il faudra contrôler et surveiller les coupes de bois que chacun sera tenter de prélever pour assurer son chauffage ou la cuisson alimentaire.

Contraception : Les moyens de contraception moderne… c’est surtout de la chimie qui elle-même est très dépendante du pétrole… il faudra trouver autre chose.

Animaux domestiques : L’époque moderne a vu dans les pays « riches » exploser la mode et les envies d’animaux domestiques en tout genre… élevages business, nouveaux animaux de compagnies, industrie de l’alimentation animale grâce aux élevages industriels agricoles, etc.. tout cela disparaît… et il ne sera plus possible de nourrir une masse de chiens et chats des villes, pour ne parler que de ceux-là parce qu’ils sont les plus nombreux…

Drogues : Après le pétrole nous n’aurons plus – du moins dans l’immédiat et pendant un moment, (du fait de l’inexistence de leur culture, des transports et de la transformation) de drogues vraies comme p.ex. la cocaïne, mais aussi des drogues du monde moderne comme le sont le sucre, le tabac, l’alcool, le café, le chocolat, la viande (du moins après le démantèlement nécessaire des élevages issus de l’ère industrielle)

Eclairage : La fée électricité… est dépendante d’une société industrielle où circule l’argent et la production… sans le pétrole, le système s’éteint… mais la lumière aussi.

L’argent n’aura plus ni valeur ni utilité (sauf pour jouer au monopoly) vu qu’il n’y aura plus rien à acheter et que sa valeur sera volatile et inversement exponentielle.

L’enseignement tel que nous le connaissons disparaîtra car il est tout sauf satisfaisant. Nous n’en aurons guère besoin. Il y aura un enseignement volontaire pour ceux qui en ont envie pendant leurs loisirs et autrement on apprendra  » sur le tas  » tout ce que l’on a besoin de savoir.

La musique sera uniquement « unplug » c’est à dire sans l’aide de l’électricité puisqu’il n’y en a plus : nous retrouverons tous les instruments traditionnels. Les musiciens et les chanteurs seront ceux qui prennent des plaisirs solitaires ou « proximistes » car il n’y aura plus personne pour se permettre d’acheter un luxe déplacé.

Médecine : La médecine moderne c’est beaucoup d’argent et de la chimie… en panne après le pétrole…

Moyens de déplacement : Les pieds… seront le moyen optimal dans l’immédiat après-pétrole. Par la suite il faudra  » reconstruire  » et réorganiser les moyens de transport (p. ex. traction animale) puisqu’il faudra forcément des échanges, sans retomber toutefois dans l’exploitation et les mauvais traitements des animaux … et des humains…

Moyens de communication : La parole sera certainement le moyen le plus simple et le seul efficace dans l’immédiat après-pétrole…

LIRE LA SUITE


Partagez cet article !
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *