Les bienfaits de l’ayurvéda

6 Avr 2017 by

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    20
    Partages

Par Agnès Pelinq modifié le 

 

Cette technique nous aide à prévenir l’insomnie, le stress, les douleurs… Pratiquée en Inde dans les hôpitaux, l’ayurvéda, médecine traditionnelle, améliore notre bien-être durablement.

Le filet d’huile de sésame tiède versé dans un mouvement de balancier sur le front lors du massage shirodara est depuis une dizaine d’années un soin incontournable des centres de bien-être français.

Hérité des protocoles de l’ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne, il équilibre la communication entre les deux hémisphères du cerveau, soulage les troubles du sommeil et du stress. En Inde, il est également pratiqué en milieu hospitalier pour traiter des pathologies neurologiques.

En France, ces massages ayurvédiques sont parfois associés à d’autres soins régénérants issus eux aussi du système de santé holistique indien: exercices respiratoires, yoga, diététique ayurvédique…

• Une philosophie et un art de vivre

Né il y a environ cinq mille ans dans la vallée de l’Indus, l’ayurvéda est une médecine traditionnelle reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle complète harmonieusement la médecine allopathique en Inde où de longues études sont requises pour maîtriser ce savoir.

En sanskrit, « ayur » signifie la vie, et « veda » la connaissance, la sauvegarde de cette force vitale. « En Inde, l’ayurvéda est une philosophie et un art de vivre pour éloigner la maladie et pré server sa longévité en cultivant l’aspiration à la sagesse et au bonheur », explique Kiran Vyas, fondateur et directeur du centre de cures ayurvédiques Tapovan.

Considéré dans son contexte environnemental, l’être humain n’est pas seulement un corps physique, sa dimension émotionnelle et spirituelle est également prise en compte. »

L’ayurvéda est issu des Vedas, les textes sacrés fondateurs de la civilisation indienne, livres philosophiques et poétiques pour les uns, base scientique des concepts médicaux pour les autres. Il est fondé sur la théorie des cinq éléments: l’éther (l’espace), l’air, le feu, l’eau et la terre.

L’être humain est en correspondance constante avec ces énergies cosmiques. Celles-ci s’associent deux par deux pour créer trois doshas nommés: vata (éther/air), pitta (feu/eau) et kapha (terre/eau).

La présence de tel ou tel élément en proportions différentes détermine la constitution de chacun, sa nature profonde. La personne vata est aérienne, volubile, en perpétuel mouvement.

Sur le plan physique elle est mince sa peau est sèche et ses articulations craquent. La nature pitta est énergique et enthousiaste. Quand pitta est en excès, la colère et la susceptibilité qui la caractérisent provoquent diverses inflammations.

L’individu kapha a un corps physique imposant et stable.Il souffre de démangeaisons. L’équilibre des trois doshas est en constante fluctuation car ils sont soumis à ce que nous mangeons, aux variations de la journée, des saisons, des cycles de la vie…

Par exemple, l’automne, saison humide, prédispose la personne vata à l’aggravation de ses problèmes articulaires. L’un des objectifs majeurs de l’ayurvéda est donc d’équilibrer au mieux les trois doshas pour acquérir une bonne immunité.

 

 


Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    20
    Partages
  •  
    20
    Partages
  •  
  •  
  •  

Related Posts

Share This

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *